MODELS AFTER AGNÈS B. SHOW

MODELS AFTER AGNÈS. B SHOW

Il y a pile une semaine, à midi midi quarante cinq (ne vous fiez jamais à heure inscrite sur votre invitation) commençait le défilé Agnès B. pour la Fashion Week Homme de Paris. Comme c’était mon premier défilé, je ne savais pas trop à quoi m’attendre même si on s’imagine très bien ce qu’il se passe à l’intérieur des shows. Alors, voici mon décryptage du monde de la fashion week !

Arriver en retard, ce n’est pas si grave

De toute façon sachez que vous ne serez jamais le dernier à arriver et que le défilé lui-même sera bien plus en retard que vous ! Pour ma part, j’avais prévu d’arriver à l’heure indiquée sur mon invitation et même un peu en avance car premièrement, c’était mon premier défilé et qu’accessoirement c’est poli d’arriver à l’heure pour remercier de l’invitation; et deuxièmement, car je ne savais si l’heure indiquée était celle de l’ouverture des portes ou celle à laquelle commençait le défilé … Mais, ce que je n’avais pas prévu, c’était d’être encore dans mon uber à midi ! Alors bien sûr, le chauffeur, comme à chaque fois, vous demande : « Vous avez un itinéraire privilégié ? » et vous lui répondez, comme à chaque fois toujours, mais avec bien plus de conviction que les autres fois : « Oui, le plus rapide !!! ». Tout cela pour au final arriver dix minutes en retard et se rendre compte que personne n’est encore rentré.

Se sentir dans un zoo où vous êtes l’animal

C’est aussi ça d’arriver en retard : la majorité des gens sont là (car eux, ils ont respecté l’heure qu’on leur avait indiquée) et qu’ils n’ont rien d’autre à faire que de vous regarder débarquer de votre uber en scrutant et décortiquant votre look. Laissez, ce n’est que moi, vous pouvez retourner à vos affaires et vos potins fashion, merci. Oui, vous aussi, ceux du café d’en face.

Se sentir privilégié

Ok j’avoue, aussi !

Attendre

Même si vous êtes arrivé en retard, ne croyez pas que ça vous dispensera d’attendre le début du défilé. Du coup, vous checkez vos mails, vous allez faire un tour sur Instagram, vous reconnaissez des gens dans la file, qui vous demandent ce que vous foutez aussi loin, vous leur répondez que c’est une trop longue histoire, du coup vous recheckez vos mails et vous finissez par lever la tête, regarder les dernières personnes arriver, scruter leur look et … Ah mais moi aussi je fais ça en fait ! Maintenant que j’ai compris, on la refait ?

Entrer, enfin !

Après avoir checker votre invitation, on vous laisse entrer, on vous offre des goodies, du champagne, … , ne reste plus qu’a trouver votre place ou plutôt une place. Une fois installé vous mettez une stratégie en place qui vous permettra de jongler entre votre appareil photo, Snapchat et Boomerang et tout ça, avec votre coupe de champagne dans la main. C’est dur la fashion week !

Le défilé

On en oublierait presque qu’on est venu pour ça ! Le catwalk est découvert, la musique est lancée, le rythme est assez cool, la première silhouette arrive. On est déjà sous le charme du premier look, qu’on immortalise, comme tous ceux qui nous intéressent comme tous. On se rend compte qu’on est assis là, au milieu de personnes influentes, alors on ne sait pas trop où poser le regard, mais on se reconcentre sur les silhouettes, car les couleurs nous y invitent. On se rend aussi compte que les mannequins qu’on a l’habitude de voir dans les magazines sont là, juste devant nous. Le pas est modéré, néanmoins tout se passe très vite, car on voit déjà revenir tous les modèles et tout le monde applaudir, enfin tous ceux qui ne sont pas occupés à faire un Boomerang. Agnès ferme la marche, en se contentant de saluer, une apparition simple et humble. C’est déjà fini …

MODELS AFTER AGNÈS B. SHOW 2

Crédit photo ©Agnès B. presse

L’exercice de la sortie

Moi qui pensais resauter dans mon uber directement après le défilé, je me trompais encore une fois … A peine sorti, vous recroisez les gens qui vous reluquez à votre arrivée, sauf que là, ils viennent vous demander la permission de faire des photos de vous. En fait, ils faisaient juste du repérage de looks intéressants et cool : cela voudrait-il dire que le mien était intéressant et cool ? Alors, on vous trimbale d’une rue à une autre, les photographes se succèdent, on vous demande de poser tout seul, puis en groupe, les temps de pause servent à remplir les papiers qui stipulent que vous êtes d’accord pour la publication des clichés (que vous avez cherché toute la semaine, mais que vous n’avez pas trouvé) et qui surtout permettent de mettre un nom sur la personne présente dessus (car on oublie pas que personne ne vous connait). Juste le temps de prendre de se faire prendre en photo en train de photographier les modèles (peut-être pour un rendu semblable aux backstages de Karl Lagerfeld, mais non je ne m’appelle pas Karl, ok j’arrête). Oh mon chauffeur m’appelle ! Délivrance ?

Le debrief dans le uber

Au final, tout se passe tellement vite, le défilé comme les photos, que le retour vous permet de prendre du recul sur ce que vous venez de vivre. Comme c’était mon premier défilé, je ne connaissais pas ce monde … Certes au début, on a ce sentiment de « mais qu’est-ce que je fous là ? », mais ensuite on réalise la chance qu’on a eu d’y être et celle qu’on a de l’intégrer petit à petit ! A quand la prochaine Fashion Week ?